Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de LeSio

Le blog de LeSio

Bienvenue dans le blog de LeSio, le poète mondialement inconnu... Si vous parvenez à y rester, c'est vous qui deviendrez connus...

Publié le par LeSio

 

Il y a les pauvres et les riches… ou plutôt les riches et les pauvres…  Rien de nouveau jusqu’ici, c’est juste la base de fonctionnement de tout bon système dit « démocratique ».  Les riches ont deux voitures six places dans lesquelles ils roulent seuls, les pauvres ont une voiture quatre places dans laquelle ils roulent à six…  Les riches appellent leur banquier…  Le banquier convoque les pauvres…  Les riches crient très fort parce que, tout simplement, ils sont riches et ont donc tous les droits, les pauvres crient encore plus fort parce qu’ils sont pauvres et mériteraient d’avoir, en compensation, tous les droits…  C’est leur seul point en commun mais il les rend solidaires, vu leurs situations précaires…

Il y a, au milieu de ce petit monde, les moyens, la classe moyenne, dont l’agressive sonnerie du réveil matin à ôté l’envie de crier très fort…  Ils se lèvent donc tôt pour aller prêter leur propre argent à des taux négatifs afin que les riches puissent appeler leur banquier à toute heure et que les pauvres puissent éternellement rassurer celui-ci.  Ils constituent la garantie bancaire du système…

Il y a ensuite les paradoxes : La voiture…  Plus le chauffeur est aisé, plus la direction est assistée…  Les moyens…  S’il est clair que les riches votent à droite et les pauvres à gauche, il est primordial, selon un communiqué non officiel de la chambre des dépités, que les moyens écoutent docilement leur réveil matin et soient politiquement ambidextres, sans pour autant basculer trop à droite ou trop à gauche, sous peine d’être qualifiés de graine de raciste ou d’attardé bolchévique…

Il y a, parfois, la révolution où quelques riches, désirant l’être encore plus, persuadent les pauvres qu’ils ne sauraient être plus pauvres.  La machine est alors en marche et si le putsch réussit, tous les riches se réveilleront plus riches et les pauvres regretteront le temps où ils n’étaient que pauvres.

Il y a, enfin, mon épouse qui m’annonce, en découvrant les chiffres du Lotto, que nous ne serons jamais riches, à qui je précise que nous sommes déjà riches, … mais de l’intérieur, et qui me rappelle que ça nous fait une belle jambe…  Riche pensée, mais ne tenant pas compte de l’état de mes pauvres genoux… 

 

LeSio.

 

 

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog